Appelez nous: 03.83.56.46.79

5 Conseils pour réussir une Video Pro

Share on Twitter

Pierre-Olivier Dubois, concepteur et responsable du service Zescreen.com, nous livre 5 conseils pour réussir sa communication vidéo.

La bonne nouvelle, c’est que le matériel audiovisuel performant est devenu accessible et qu’un grand nombre de professionnels savent maintenant réaliser des vidéos à moindres coûts et délais. Mais comment aboutir à une vidéo originale et efficace ? Voici 5 bons conseils pour réussir une vidéo professionnelle !

1. Avoir un objectif de communication précis, avec un message clair et unique

L’audiovisuel se démocratisant, la tentation est forte pour un certain nombre d’entreprises de vouloir « se faire son cinéma », sans qu’il y ait de véritable objectif derrière (vendre un produit/un service, développer la notoriété de sa marque, améliorer son image, faire du buzz…). Ce doit donc être un projet mûrement réfléchi. Un support vidéo a besoin d’un cadre précis, sans quoi le résultat risque d’être approximatif et décevant.

Pour cadrer votre besoin, il vous faut donc définir le « but de guerre » de ce média, ainsi que la (ou les) cible(s) adressée(s), le ou les support(s) de diffusion, et évidemment le budget. Tous ces éléments vont avoir une incidence sur les choix créatifs et les moyens à mettre en œuvre.

Si vous n’arrivez pas à faire seul une expression de besoin claire, regardez des exemples de cahier des charges sur des sites spécialisés, et n’hésitez pas à vous faire aider par une agence conseil.

2. Avoir des ambitions en phase avec son budget… et un budget en phase avec ses ambitions

Il doit y avoir une corrélation directe entre l’ambition d’un film et le budget qu’on lui alloue.

Du côté de la demande, il faut avoir conscience que l’on ne peut pas faire Star Wars ou le Seigneur des anneaux avec 10 000 euros. En effet, beaucoup de commanditaires se laissent griser et demandent la lune. C’est le meilleur moyen de faire déraper un budget… et d’être déçu par le résultat final.

Du côté de la production, les prestataires doivent proposer la mise en œuvre de moyens liés au support de diffusion, ce qui veut dire inventer des économies de production adaptées à la diffusion sur le web ou le mobile. En d’autres termes, on ne doit pas envisager les mêmes moyens que ceux que l’on utilise habituellement pour les grandes productions dédiées à la télévision.

3. Trouver le bon prestataire

L’offre est abondante et très hétérogène (pas moins de 5 000 boîtes de production rien qu’en France !). Il existe des annuaires de référence, mais ils ne permettent pas de se faire une idée de la qualité des travaux des prestataires.

Il est possible de faire un appel d’offre auprès d’agences de communication spécialisées dans la vidéo, mais souvent il y a de très grosses différences de prix entre les prestations, les vidéos proposés comme référence ne sont pas toujours dans le même secteur d’activité ou dans la même thématique… Et attention aux mythomanes qui s’approprient les travaux de leurs confrères !

En alternative nous proposons avec Zescreen.com un service de mise en relation avec grand nombre de prestataires dans le domaine de l’audiovisuel, chacun d’entre eux ayant la possibilité de présenter ses réalisations au travers d’un book en ligne. Vous pouvez ainsi présélectionner les prestataires qui vous correspondent le mieux, ce qui vous fera gagner un temps précieux.

4. S’impliquer dans le processus créatif… en laissant les pros faire leur travail

Une fois le choix effectué, l’équipe créative va rebondir sur votre expression de besoin en vous proposant une note d’intention puis divers livrables (scripts, story-boards, dialogues, mood boards donnant le ton et l’ambiance d’une création…) qui vont permettre d’affiner le concept initial au travers d’échanges et de plusieurs itérations.

Pendant tout ce processus, votre marge de manœuvre est importante. N’hésitez pas au besoin à réorienter l’équipe créative mais surtout, ne bridez pas leur créativité, au risque d’avoir au final quelque chose de très convenu.

5. Être très vigilant au moment de la réunion de pré-production

Le Pre-production Meeting (ou PPM), réunion qui donne le coup d’envoi du tournage de la vidéo, permet au commanditaire et l’équipe projet de valider le projet dans les moindres détails (ambiances, casting, dialogues, décors, vêtements…). Une fois que celui-ci est validé, votre marge de manœuvre est réduite… à des ajustements en post production.

Il faut savoir qu’une fois que le tournage est terminé, il est très compliqué, voire impossible de retourner des scènes. D’où l’importance des validations en amont !

A titre d’exemples voici ci-dessous quelques exemples de vidéos avec différentes thématiques souvent abordées dans des vidéos de Buzz:

- La vidéo humoristique avec “Le Sauna” et “Loewe sound
- La video artistique « Extreme Sheep LED Art » et “Puma Lift
- La vidéo avec des animaux avec “Hammy le Hamster
- La vidéo avec des montages et truquages avec les “Austins Mini
- Le vidéo clip Façon “Clip Vidéo acidulé” pour Gilette
- La vidéo éducative à effets spéciaux avec “Sprint Anthem
- La vidéo Gag avec Sprite “Vous avez besoin de lunettes
- La vidéo « Tout le monde il est gentil » par Halifax
- La vidéo Télé réalité avec “Smoking Kills” et “Loto Instant Kiwi
- La vidéo « Ambiance du bureau avec le “RC Office Grand Prix
- La parodie de films avec “Quest for G” pour Gatorade
- Le surf sur l’actualité avec “La fin du conflit
- La video montage futuriste high tech “What is in the box ?

Source :  http://www.conseilsmarketing.fr/e-marketing/la-video-un-bon-outil-pour-trouver-des-clients

Commentaires fermés.

Notre agence

Skyla Studio réalise des sites web intéractifs, modernes et accrocheurs. Composée de vrais passionnés du web, Skyla Studio aide les entreprises à améliorer leur présence en ligne générer plus de trafic et ainsi augmenter leur chance de succès dans un monde toujours plus concurrentiel.

Notre adresse

Skyla Studio
11 rue d'Amsterdam
54500 Vandoeuvre-Lès-Nancy
Voir directions
Sur rendez vous uniquement